Doubs : Régime à risque

Faire un régime après les fêtes, c'est une idée qui peut avoir du bon. Mais plutôt que de limiter ses apports alimentaires comme le ferait tout un chacun, la semaine passée, un habitant des Fontenelles (entre Maîche et Morteau) a pour sa part préféré faire l'impasse sur son traitement médicamenteux. Un traitement certes lourd pour l'estomac mais non moins indispensable à la santé mentale de cet habitué des séjours en unité psychiatrique.

Et c'est ainsi que samedi soir, pris d'un soudain coup de folie, ce quadragénaire armé se sera retranché dans son domicile, après avoir éconduit les ambulanciers venus lui porter secours. Lesquels auront alors décidé de solliciter les gendarmes pour tenter de raisonner le forcené, finalement maîtrisé par surprise le lendemain en fin de matinée, au terme de longues et vaines négociations.

.
Publié le mardi 6 janvier 2015 à 09h44

Confirmez-vous la suppression ?